Reflexions …

Posté le 16 mai 2011

Reflexions ... il_570xN.159118574

Illustration de Kim Haller.

Je pense à quelque chose depuis plusieurs jours: l’avenir de ce blog. Je me demande quel tournant j’aimerais lui faire prendre. L’objectif de départ était double: apprendre un peu plus en informatique, ce qui est le cas actuellement, et parler de mes envies, de mon jardin intérieur, donc de moi, mais pas trop non plus. En tous les cas, parler de ce qui sort du quotidien.
Or depuis quelques billets, je me rends compte que je parle beaucoup de mes journées, ma petite routine auto-complaisante et de mes coups de gueule, puis de mon journal de bord en ce qui concerne le sport et le régime. C’est bien, mais ais-je vraiment envie de cela ?

J’ai aussi commencé à parcourir des blogs. Je lis des personnes avec un univers bien à elles, et qui mettent beaucoup de d’autoportraits pris dans la rue. Ce sont pour la plupart des blogs de mode. Quelque part, j’admire. Je me prends quelques fois à me dire que lorsque je serai plus mince, je pourrai prendre , moi aussi, de jolies photos de moi. Si j’osais carrément, je ferais même des photos de nu façon David Lachapelle. Mais en fait, je suis pudique de la toile …

Et puis cette pratique m’interroge aussi, je ne peux pas m’empêcher de me dire qu’un tel déploiement narcissique est curieux. Non pas que nous, les filles (et les garçons aussi en fait), nous ne passions pas des heures devant la glace.

Il y a certes des bloggueuses dont j’apprécie vraiment cette capacité à incarner des personnages différents « reliés par un lien hétéroclite » (pour citer la phrase que m’avait dite un patient il y a longtemps). Je pense notamment à Louise Ebel qui fait un travail remarquable avec ses complices photographes. Mais la petite n’est pas là par hasard, elle a une solide connaissance en histoire de l’art et elle est née dans l’univers de la mode.

Mais ce qui me questionne, ce sont les couples qui se prennent en photo entre eux. Genre « viens chéri, j’ai acheté mes nouveaux escarpins à pois, je vais les assortir avec ma robe préférée, et tu vas me prendre en photo dans Montmartre.Je crois qu’entre autre, ce qui me fait peur dans cette pratique, c’est le fait de ne plus prendre de plaisir à vivre les choses pour elles mêmes, mais pour la photo que ça va donner.

Gné ? Vous ne me suivez pas ? Je m’explique.

La semaine dernière, au JT, ils disaient que Google allait rendre possible les visites virtuelles des châteaux de la Loire. A la question « Est ce que cette innovation risque de freiner le tourisme ? » le journaliste répond « Non! ». Dans mon fort intérieur, je souris: évidemment, voir les images sur internet ne procurera jamais le plaisir immense de découvrir un lieu par soi-même. Mais ce n’est pas comme ça qu’il fallait penser, apparemment:  une touriste américaine donne son point de vue « On peut visiter sur internet, mais ce n’est pas pareil. Ici, on prend les photos avec nous devant. C’est la preuve qu’on est allé ici ». Ouch ! On visite donc des pays pour collectionner des photos de nous. Le nain d’Amélie Poulain avait donc tout compris.

Autre chose: samedi soir, je vais chez Sushi shop avec mon mari (comme souvent, on aime bien). Mais là, oh grande aventurière que je suis, alors que je ne commande que des makis, je choisis mon premier sushi de ma vie: le shitaké. Une pure merveille: deux lamelles de shitaké reposant sur ine mousse à la noisette et d’un riz bien parfumé, fini par une lamelle de truffe. Un plaisir immense pour les sens.Et là, je me dis « Oh dommage, je n’ai pas d’appareil photo, je l’auras mis sur le blog » !!! En fait, c’est absolument la même chose avec Facebook. Mais sur ce site, j’y avais échappé. Je n’ai même pas supprimé toutes les photos horribles de moi que des amis ont ajouté.

Ce qui est certain, c’est que les personnes qui ont orienté leur blog de cette manière préservent leur vie intime en parlant très peu d’elles. Elles ne vous raconteront pas qu’elles ont une vilaine verrue sous le bras, et une autre dans un endroit pas glop, et qu’elles n’ont toujours pas mis à jour leur dossier mutuelle, et qu’à cause de ça, le projet bébé traine, et qu’elles n’ont pas fait de frottis depuis un an, et que leur gynéco va les engueler tellement qu’elles s’en souviendront longtemps. Bon en même temps, ce blog s’appelle « la vie très ordinaire de… « . Mais faudrait peut être choisir, sur la toile: l’image ou les tripes.

Pas si simple … j’ai moi aussi  un joli appareil photo. Que j’exploite si mal. J’ai d’ailleurs envie d’aller visiter deux endroits pas loin de chez moi pour l’essayer vraiment,c’est à dire sans réglage automatique. Et j’ai pris la décision de ne pas parler à nos amis de nos essais bébé (lorsque ma mutuelle sera résolue, vous suivez bien). Alors j’en parlerai forcément sur le blog.

Bon, voilà, il faut une conclusion. Mon blog sera hybride puisque je n’arrive pas à me décider. Je pourrai mettre quelques photos de moi, mais on ne me reconnaitra pas. Et je vais aussi arrêter de vous parler de choses banales et terriblement ennuyeuses. Ce n’est pas pour le nombre de lecteurs, (je pense que je suis la seule à lire mon blog), mais si un jour, quelqu’un passait par là …

Bon allez, zou ! Je vais mettre mon dossier de mutuelle à jour et acheter une pâte brisée pour faire une tarte aux pommes light… Je vais faire plein de choses passionnantes.
 

Il n'y a actuellement pas de commentaire pour cet article.

Laisser un commentaire