Catégorie

Archive pour la catégorie « Non classé »

Je suis là

Je suis en vie, et je n’ai pas oublié le blog, malgré les apparences.

Bon ok, vous méritiez un peu plus de lecture, d’autant plus que j’ai des choses à montrer. D’ailleurs, je vais le faire, dans pas longtemps, et nous aurons enfin un blog digne de ce nom. Finies les tasses de café en entête, y’aura des choses moins impersonnelles …
 

En attendant, un colibri  !

Je suis là 89663294_f89KKEdp_c

Là c’est bon, c’est à la limite du foutage de gueule, et même l’unique lectrice de mon blog va me lâcher, c’est sur.



We’re coming slowly …

Ca y’est, on emménage. On a posé e matelas au sol depuis 3 nuits et on dort dans notre nouvel appart au milieu des cartons. C’est un confort assez rustique, mais on est très contents. On a passé tout le week à faire des allers retours entre un appart et l’autre, et on a parfois l’impression qu’on ne finira jamais à vider l’ancien.

Pourtant, le nouveau se remplit. Samedi, j’ai acheté les étagères en métal de Fly pour la buanderie. Nous en avons donc 2 maintenant. On va commander le congélateur. Il faut RANGER. Mais on n’a pas encore les meubles. Je réalise que je connais parfois mal mon mari, puisqu’apparemment, avoir des meubles nouveaux ne signifie pas pour lui se débarasser des anciens. Voilà donc qu’il a ramené toutes les horreurs que je souhaitas ne plus revoir, et qu’il compte bien mettre la table basse actuelle dans une chambre le jour où on la remplace par celle qui nous plait. QUOI ???

A coté de ça, il y a quand même une mauvaise surprise. Nous faisons la connaissance des cafards. Jusqu’à présent, nous n’en avions jamais eu. Et voilà que la nuit, j’ai plein d’inconnus dans ma cuisine. Quand j’ai commencé à en écraser, je pensais au film men in black. Vous savez, quand Will Smith compte en écraser un sur le trottoir, comme à son habitude, puis qu’il hésite. Et alors le cafard lui répond « très aimable à vous ». Bref, j’ai parfois de drôles de connections. Je psychote bien avec ces bestioles. Elles me dégoutent, alors je n’ose pas ramener les affaires de la cuisine, que ce soit des ustensiles ou de la nourriture. Je regarde les murs avec attention. Et voilà que j’ai l’impression de voir des petits oeufs ou des petites crottes de je ne sais pas quoi sur les murs, surtout ceux de la buanderie.

Me voilà donc avec une nouvelle intention: laver les murs de la buanderie, et pourquoi pas, les repeindre.

Et je mettrais peut être une affiche Madame Mo (le mieux serait un cafard à la place d’une cigale…).

We're coming slowly ... _SE____Semi_498828418b28e

Bon, mes posts se feront rares parce que je suis coupée d’internet pour le moment. Et puis j’ai envie d’aller plus loin dans la tenue d’un blog. Je vous expliquerai. A bientôt.

 



Ce que je dois faire ces jours-ci

Je viens de réaliser que le 22 juin, pour les gens normaux n’habitant pas en PACA, ce sera les soldes. Nous, comme d’hab, on est lésés. Vous comprenez, il faut bien que les parisiens, une fois qu’ils ont couru après la robe American Vintage couleur brique taille 38 et qu’ils ne l’aient pas trouvée, aient une seconde chance, deux semaines plus tard, en venant faire du shopping sur la côte. Alors, pendant ce temps, chaque année, on patiente …

Passons … Et puis aujourd’hui, internet nous fait patienter un peu. Au final, les seuls qui trinquent, ce sont les commerçants de chez nous … Mais bon, ils ont l’affluence des touristes. Bref, la boucle est bouclée.

 

Allez, trêve de bavardages, j’ai des choses à faire

Ce que je dois faire ces jours-ci 17.02

Image de Penelope Jolicoeur 

Parmi mes innombrables missions que je me suis données à moi-même :

- Un enterrement de vie de jeune fille pour le 16 juillet. Ca me fout grave les jetons, le mien ne s’était pas bien passé en coulisses, mes amies ne s’étaient pas entendues et se sont fait la guerre quant aux activités à me proposer (oui, oui, la vraie, certaines ont même fait intervenir leurs mecs qui ont appelé le mien pour se plaindre). Au final, on était quand même assez loin de ce que j’aurais espéré …

- J’ai emprunté la machine à coudre de Claire pour une dizaine de jours, dans le but de faire des housses de cintre. Etant donné que je n’ai jamais cousu quelque chose qui ne se soit décousu le jour suivant (n’est-ce pas, petits ourlets ?), je ne sais pas ce que ça va donner. Mais si j’y parviens, je ferai un tuto.

- J’ai un mois pour perdre 10 kilos. Lol. Disons qu’il y a deux mois, je voulais en perdre 5, et que j’en ai pris 5. Mon corps avait enregistré le message, mais pas dans le bon sens.

- Je vais déménager.

- Donc je dois faire des cartons.

- Je dois penser à la pendaison de crémaillère. Et commencer à faire les cartons d’invitation. (Bon, ok, là, on met la charrue avant les boeufs, mais qu’est ce que j’en ai envie !).

- on doit commander le parquet et la peinture.

- donc on doit poser du parquet et de la peinture.

- LUNDI, je dois téléphoner à la boutique Princesse Tam Tam de Cannes, pour voir s’ils ont le maillot de bain 2 pièces Dolce vert croco en 95C. La seule taille désormais introuvable.

- Ce sera le seul achat, l’unique avant le début des soldes. Je veux faire les soldes autrement qu’avec 80 euros cette fois-ci. Au programme, une paire de Repetto en 37,5. Parce que je le veux bien.

- Je vais aider Claire à organiser son anniversaire, niveau cuisine. Je suis curieuse de savoir ce qu’elle veut faire.

- Je dois finir d’écrire le discours que je lirai à la cérémonie laique du mariage de mon amie.

Et évidemment, je dois vider la machine de vaisselle, remplir à nouveau la machine de vaisselle, et repasser tout le linge.

Qu’est ce que je fais encore sur mon ordi ????



Les clés de la maison

Alors que certains jettent les clefs de leur maison bleue, j’attends les miennes.

Les clés de la maison eMcG_SecretGarden228

Photo Style me pretty

Nous avons la date de signature chez le notaire: initialement prévue pour le 7 juin, nous signons au final le 28.

Nous avons demandé à nos vendeurs de les avoir quelques jours avant, ce qu’ils ont accepté. (J’aurais carrément demandé encore plus tôt, chaque jour semble être une éternité). Bientôt, donc, nous aurons les clés.

Ces clés ont une saveur particulière pour moi. J’emménage enfin dans mon chez-moi, après 12 ans où je me sentais un peu sdf. J’ai l’impression que quelque chose se pose, s’apaise, disparait.



Le jour des mamans

Le jour des mamans xoxo3

Image Elisabeth Messina
Avec un peu de chance et beaucoup d’amour, cette jolie fête sera aussi la mienne l’année prochaine.

Bonne fête à toutes les mamans.



Chester, mon amour

Les journées se suivent, avec leur lot de rebondissements, ou d’emmerdes.

Parmi celles-ci, La commande d’Habitat, qui, malgré une heure passée avec la conseillère au téléphone, ne peut aboutir. Nos soit-disant 20 % qu’on devait avoir et qu’on ne récupèrerait pas. Si ça se confirme, je hurle.

Va-t-on conserver notre canapé actuel ? Ca ne me dérangerait pas, tant qu’on lui associe d’autres fauteuils. Il est un peu comme celui-ci, d’angle.

Chester, mon amour tumblr_l9u9fvMaW01qzhg33



Reflexions …

Reflexions ... il_570xN.159118574

Illustration de Kim Haller.

Je pense à quelque chose depuis plusieurs jours: l’avenir de ce blog. Je me demande quel tournant j’aimerais lui faire prendre. L’objectif de départ était double: apprendre un peu plus en informatique, ce qui est le cas actuellement, et parler de mes envies, de mon jardin intérieur, donc de moi, mais pas trop non plus. En tous les cas, parler de ce qui sort du quotidien.
Or depuis quelques billets, je me rends compte que je parle beaucoup de mes journées, ma petite routine auto-complaisante et de mes coups de gueule, puis de mon journal de bord en ce qui concerne le sport et le régime. C’est bien, mais ais-je vraiment envie de cela ?

J’ai aussi commencé à parcourir des blogs. Je lis des personnes avec un univers bien à elles, et qui mettent beaucoup de d’autoportraits pris dans la rue. Ce sont pour la plupart des blogs de mode. Quelque part, j’admire. Je me prends quelques fois à me dire que lorsque je serai plus mince, je pourrai prendre , moi aussi, de jolies photos de moi. Si j’osais carrément, je ferais même des photos de nu façon David Lachapelle. Mais en fait, je suis pudique de la toile …

Et puis cette pratique m’interroge aussi, je ne peux pas m’empêcher de me dire qu’un tel déploiement narcissique est curieux. Non pas que nous, les filles (et les garçons aussi en fait), nous ne passions pas des heures devant la glace.

Il y a certes des bloggueuses dont j’apprécie vraiment cette capacité à incarner des personnages différents « reliés par un lien hétéroclite » (pour citer la phrase que m’avait dite un patient il y a longtemps). Je pense notamment à Louise Ebel qui fait un travail remarquable avec ses complices photographes. Mais la petite n’est pas là par hasard, elle a une solide connaissance en histoire de l’art et elle est née dans l’univers de la mode.

Mais ce qui me questionne, ce sont les couples qui se prennent en photo entre eux. Genre « viens chéri, j’ai acheté mes nouveaux escarpins à pois, je vais les assortir avec ma robe préférée, et tu vas me prendre en photo dans Montmartre.Je crois qu’entre autre, ce qui me fait peur dans cette pratique, c’est le fait de ne plus prendre de plaisir à vivre les choses pour elles mêmes, mais pour la photo que ça va donner.

Gné ? Vous ne me suivez pas ? Je m’explique.

La semaine dernière, au JT, ils disaient que Google allait rendre possible les visites virtuelles des châteaux de la Loire. A la question « Est ce que cette innovation risque de freiner le tourisme ? » le journaliste répond « Non! ». Dans mon fort intérieur, je souris: évidemment, voir les images sur internet ne procurera jamais le plaisir immense de découvrir un lieu par soi-même. Mais ce n’est pas comme ça qu’il fallait penser, apparemment:  une touriste américaine donne son point de vue « On peut visiter sur internet, mais ce n’est pas pareil. Ici, on prend les photos avec nous devant. C’est la preuve qu’on est allé ici ». Ouch ! On visite donc des pays pour collectionner des photos de nous. Le nain d’Amélie Poulain avait donc tout compris.

Autre chose: samedi soir, je vais chez Sushi shop avec mon mari (comme souvent, on aime bien). Mais là, oh grande aventurière que je suis, alors que je ne commande que des makis, je choisis mon premier sushi de ma vie: le shitaké. Une pure merveille: deux lamelles de shitaké reposant sur ine mousse à la noisette et d’un riz bien parfumé, fini par une lamelle de truffe. Un plaisir immense pour les sens.Et là, je me dis « Oh dommage, je n’ai pas d’appareil photo, je l’auras mis sur le blog » !!! En fait, c’est absolument la même chose avec Facebook. Mais sur ce site, j’y avais échappé. Je n’ai même pas supprimé toutes les photos horribles de moi que des amis ont ajouté.

Ce qui est certain, c’est que les personnes qui ont orienté leur blog de cette manière préservent leur vie intime en parlant très peu d’elles. Elles ne vous raconteront pas qu’elles ont une vilaine verrue sous le bras, et une autre dans un endroit pas glop, et qu’elles n’ont toujours pas mis à jour leur dossier mutuelle, et qu’à cause de ça, le projet bébé traine, et qu’elles n’ont pas fait de frottis depuis un an, et que leur gynéco va les engueler tellement qu’elles s’en souviendront longtemps. Bon en même temps, ce blog s’appelle « la vie très ordinaire de… « . Mais faudrait peut être choisir, sur la toile: l’image ou les tripes.

Pas si simple … j’ai moi aussi  un joli appareil photo. Que j’exploite si mal. J’ai d’ailleurs envie d’aller visiter deux endroits pas loin de chez moi pour l’essayer vraiment,c’est à dire sans réglage automatique. Et j’ai pris la décision de ne pas parler à nos amis de nos essais bébé (lorsque ma mutuelle sera résolue, vous suivez bien). Alors j’en parlerai forcément sur le blog.

Bon, voilà, il faut une conclusion. Mon blog sera hybride puisque je n’arrive pas à me décider. Je pourrai mettre quelques photos de moi, mais on ne me reconnaitra pas. Et je vais aussi arrêter de vous parler de choses banales et terriblement ennuyeuses. Ce n’est pas pour le nombre de lecteurs, (je pense que je suis la seule à lire mon blog), mais si un jour, quelqu’un passait par là …

Bon allez, zou ! Je vais mettre mon dossier de mutuelle à jour et acheter une pâte brisée pour faire une tarte aux pommes light… Je vais faire plein de choses passionnantes.
 



Mes premiers cupcakes !

 

 

 

cupcakes.jpg

Aussi incroyable que cela puisse être, je n’avais encore jamais fait de cupcakes. C’est aujourd’hui chose faite avec mes petits gâteaux au thé matcha, chocolat blanc et framboise. Je suis assez contente du résultat. Monsieur Oly a visiblement apprécié puisqu’il en a pris, repris, et repris encore.

Voici comment j’ai fait:

J’ai pris la base de la recette d’Eric Kayser pour les financiers au thé vert. Normalement on en fait 8 financiers, et j’ai pu faire une vingtaine de mini cupcakes avec ces proportions:

- 60 grs de beurre; – 2 blancs d’oeufs, – 85 grs de cassonade, -35 grs de farine à gâteaux, -15 grs de poudre d’amandes, 1 c à c de thé vert matcha.

J’y ai rajouté: – 1/3 de sachet de levure chimique.

Voici ce qu’il faut faire:

- dans une petite casserole, faites fondre le beurre et attendre qu’il prenne une couleur noisette, sans le faire bruler.

- montez les blancs en neige avec une pincée de sel

- versez farine, levure chimique, poudre d’amandes, thé vert et cassonade sur les blancs en neige, mélangez.

- ajoutez doucement le beurre noisette à la préparation.

- laissez reposer 1 heure au frais, puis remplissez les caissettes (ou remplissez les caissettes puis laissez reposer, je ne sais pas vraiment si l’ordre a une importance).

- préchauffez le four à 180°C, puis enfournez environ 12 minutes.

La base est prête. Attendez que ça refroidisse un peu, puis faites fondre du chocolat blanc à cuisiner avec un peu d’eau. Recouvrir les gateaux. Attention, j’ai trouvé que le chocolat durcissait assez vite, je l’ai remis à fondre en remuant régulièrement.

Décorer d’une framboise fraiche. Mettre au frais dans une boite hermétique. Servez au dessert !

 

 



Les choses changent ….

Les choses changent ....

Les choses changent …

En l’espace de deux semaines, nous avons vendu notre appartement, nous avons fait une proposition pour en acquerir un autre, et j’ai appris que je serai au chômage le mois prochain. Rien de grave en fait, je remplacais une personne durant son congé sabbatique et elle est revenue avant la date prévue. Donc que vais-je faire? Tout plein de possibilités s’ouvrent à moi. Continuer le même travail? J’ai fait 7 ans d’études pour avoir mon diplome, mais la voie choisie est semée d’embuches et très peu de personnes trouvent un emploi dans ma branche. Des copines de promo, je suis une des seules a avoir trouvé quelque chose, les autres font caissière, touchent le RSA, etc …

Je ne sais donc pas si je re-travaillerai de sitôt. Et depuis un moment, nous avons envie de fonder une famille. Peut-être est-ce le moment? Et ces tas de choses que je veux apprendre, comme créer enfo=in un site internet digne de ce nom? Apprendre à faire des massages? Apprendre à coudre? A tricoter? Faire de la poterie? Lire tous ces livre achetés et jamais ouverts? Apprendre le graphisme? Vous voyez, je ne risque pas de m’ennuyer …

La bonne nouvelle par contre, c’est que je continue le sport. Toujours. J’ai plein de tenues très chouettes et même si tenir le régime est parfois difficile, je vois mon corps changer. Maintenant que je ne suis plus tenue par rien professionnellement, je vais pouvoir mettre des photos de moi, pourquoi pas en tenue de sport !



Un mariage plein de personnalité

Voici les détails d’un mariage qui m’a particulièrement touchée, ce type de mariage qui ne laisse pas indifférent du tout et qui se détache de tous les autres. Un thème auquel on n’aurait pas forcément pensé, des couleurs qui ne sont pas vraiment les nôtres, des choix de réception que l’on a jamais envisagé (sous un chapiteau dans la maison familiale) …

Un mariage plein de personnalité clear



123